Le seul forum français multi-marques dédié à la voiture d'origine japonaise qui ne se prend pas la tête. Ici on discute, on s'entraide et on parle de ses projets
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  la boutique du clubla boutique du club  LA PAGE FACEBOOK DU CLUBLA PAGE FACEBOOK DU CLUB  

Partagez | 
 

 Anciennes, remise en route, réparatons, entretien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xprim
It's a long way to the top !
avatar

Nombre de messages : 69
Réputation : 3
Date d'inscription : 19/06/2013

MessageSujet: Anciennes, remise en route, réparatons, entretien...   Mer 29 Oct - 21:49

Sujet ouvert pour tous ceux qui ont besoin de trucs et astuces, notamment pour leurs anciennes, qu'elle soient japonaises ou pas d'ailleurs:

Post de départ:

COMMENT FAIRE REPARTIR UNE VIEILLE VOITURE

12 points à vérifier soigneusement pour éviter les problèmes

Ca y est, vous avez enfin déniché la voiture de vos rêves. Mais elle ne roule pas. Stockée depuis quelques années au fond d’un jardin ou sous un hangar, la guimbarde est percluse de rhumatismes, nimbée de toiles d’araignées et recouverte de poussière. Peut-elle repartir facilement ? Attention !! il suffit d’un seul faux mouvement pour détruire un moteur ou casser une pièce vitale, coûteuse et parfois irremplaçable.

Même si vous avez retrouvé la clef de contact de l’engin, n’attaquez pas le « Neiman » de front, à la hussarde, sans aucune vérification préalable, ce peut être la mort du moteur. Un minimum de précautions doivent être prises, pour que vous puissiez rouler un jour dans cette belle voiture. Avant tout, renseignez-vous sur la cause de cette immobilisation. Si c’est la voiture de « Papy » elle a des chances de repartir, il vous faudra beaucoup de tact, de la douceur et une pointe de patience. Sans oublier un soupçon de technicité.


Soyez un prince charmant

Son sommeil prolongé a complètement alangui le moteur. Les segments et certaines soupapes sont collés et grippés, toute l’huile repose au fond du carter, les parois des cylindres au-dessus des pistons sont rouillées…
La première chose à faire est donc de débloquer doucement le mécanique. Pour cela il faut effectuer deux tours moteur à la main après avoir graissé les cylindres par les trous de bougies. On peut alors faire levier avec un gros tournevis sur les dents du volant moteur, ou pousser la voiture par petits a-coups en quatrième. Si rien ne bouge ou si ça coince contre une soupape grippée, ne forcez pas. Essayez du dégrippant ou du gasoil chaud pendant quelques heures. Sinon il faudra déculasser. C’est un gros travail que vous ne pouvez pas entreprendre sur place. De plus vous risquez d’avoir à faire refaire tout le moteur. Prévoyez des frais importants et payez « l’épave » à son juste prix c’est-à-dire pas grand-chose.

Prévoyez un plateau

Les trois-quarts des voitures immobilisées ne démarrent pas sur place, et celles qui daignent démarrer sont pour la plupart inaptes à prendre la route pour d’autres raisons (pneus, freins, etc…) Vous pouvez sans problème tracter une voiture qui en fonctionne pas, mais n’oubliez pas qu’il faut quand même des freins. C’est en effet le véhicule tracté qui freine l’attelage. D’autre part il faut aussi que la voiture en panne dispose d’une assurance. C’est rarement le cas. Il vaut mieux prévoir un plateau porte-voitures. Si vous devez faire appel à un dépanneur, le tarif est exorbitant, surtout e région urbaine. A la campagne, essayez de trouver un arrangement avec un petit garagiste ou un casseur.

Le moteur tourne à la main

Bonne nouvelle, ça tourne, mais la batterie est morte. Vérifiez le niveau d’huile, et au besoin, rajoutez-en. Deux câbles, c’est le moment de donner un petit coup de démarreur. Mais il serait étonnant que ça parte car le circuit d’essence est sec. Versez-en une rasade dans le carburateur (filtre à air démonté) et quelques litres dans le réservoir. Si la voiture démarre après cela, victoire !! Mais c’est rare. C’est souvent bien plus compliqué que ça. Il faut bricoler à l’allumage, tripoter au carburateur et fouiner dans le moteur. Que faire ? Pour ne rien laisser au hasard, suivez notre démarche en 12 points

Découverte

Surprise !! L’ouverture du capot révèle souvent une scène apocalyptique. Des années d’immobilité totale ont fait des ravages. : humidité, pourriture, terre, nids de souris, feuilles mortes, etc…Avant toute chose, il faut nettoyer le compartiment moteur.

Premier essai

Réfrénez vos instincts naturels et laissez la clé de contact au fond de votre poche. Injectez une dosette d’huile dan s chaque cylindre par les puits de bougies pour sauver les pistons et les segments. Faites accomplir ensuite au moins deux tours de moteur, à la main, sans forcer.

Contact

Si le moteur n’est pas bloqué et que tout semble en ordre, vous pouvez tenter un coup de démarreur avec une batterie de secours et ces câbles. Allez-y « mollo » avec le ‘Start-Pilote’. C’est un produit très actif. Une giclette d’essence est plus conseillée.

Du coté du carbu

Le réservoir d’essence est rouillé. Prévoyez de monter un filtre à carburant et cherchez les fuites (Pompe à eau, radiateur, durits) De toutes façons, prévoyez un changement de liquide.

Vérifiez l’allumage

Le circuit d’allumage n’est pas forcément à remplacer. Démontez la tête d’allumeur, et introduisez un tournevis entre les « vis platinées ». Si la batterie est bonne et que des étincelles se produisent lorsque le contact est mis, tout va bien de ce côté.

Remplacez les vis platinées

Une intervention plus musclée sur l’allumage peut s’avérer nécessaire. Dans tous les cas, un jeu de bougies neuves est obligatoire. Si, en démarrant, vous entendez des « tic-tic » et voyez des étincelles, changez aussi le faisceau haute tension.

Nettoyer le carburateur

La pompe à essence débite, mais le moteur ne fonctionne que lorsqu’on y injecte directement du carburant. Le « carbu » est encrassé. Essayez un nettoyant carburateur. Sinon, démontez, débouchez les gicleurs et remontez le tout avec des joints neufs.

Ne vous précipitez pas

Avant d’acheter une batterie neuve, essayez le voiture, quitte à la faire tourner en la tirant. En effet il est inutile de vous lancer dans trop de frais avant de savoir si l’auto en vaut vraiment la peine. Une remise en question est encore possible.

Soyez prévoyant

Le moteur a démarré et tourne normalement. Les perspectives sont donc bonnes. Le bon sens vous dicte la conduite à suivre. Vidangez l’eau du circuit d e refroidissement, et l’huile qui croupit au fond du carter. Et pensez à changer tous les filtres.

Et les freins ?

Avant de faire un tour, vérifiez le circuit de freins. Bocal vide, il ne suffit pas d’en rajouter. Cherchez la fuite (suspectez en premier le répartiteur et les cylindres arrière), remédiez-y et purgez. Le liquide sera à changer impérativement.

La pression des pneus


Les pneus ont souffert. Les ultra-violets, l’ozone de l’air et les changements de température en viennent parfois à bout. Ils se craquellent peu à peu et finissent même par se couper s’ils restent trop longtemps à plat. Budget alourdi en perspective. !!

Avez-vous pensé au budget

Toutes les pièces que vous allez remplacer coûtent cher. La voiture en vaut-t’elle le coup? Généralement, sur une voiture arrêtée plus de trois ans, il faudra prévoir à très court terme le remplacement du pot d’échappement, d’une grande partie du système hydraulique de freinage, de l’embrayage, des radiateurs de refroidissement et de chauffage, des durits, des pneus et parfois même d’une boite de vitesses. Tout cela en plus des incontournables opérations d’entretien (allumage, vidange, courroies, niveaux, plaquettes, etc). Faites votre calcul à l’avance et n’hésitez pas à avoir recours aux pièces de casse. N’oubliez pas non plus de vous poser la vraie question : « Est-ce raisonnable?. N’y-a-t’il pas une autre voiture de même type ailleurs, en meilleur état, pour un prix à peine supérieur ? »

Que dit l’huile ?

Sur une voiture arrêtée depuis plus d e3 ans, on peut considérer que l’huile est fichue. Si on l’analyse, on va trouver de fortes traces d’oxydation et de la condensation d’eau. Cette huile ne va pouvoir servir que pour le redémarrage, afin d’éliminer la rouille de surface des éléments ferreux du moteur. Dès la mise en température, il faut vidanger. Après un long arrêt, tout moteur remis en service devra être « re-rodé ».

Est-ce de l’huile minérale?

La vieille huile minérale d’avant les années 50 n’est pas miscible avec les « nouvelles » générations d’huile multigrades détergentes. Le mélange a tendance à former une mayonnaise qui ne lubrifie pas très bien. D’autre part, le gros problème est surtout celui des boues que ces anciennes huiles avaient tendance à accumuler sur les parois internes du moteur. En remplaçant la vieille huile d’époque par une huile plus moderne, détergente, on obtient un effet de décollement de ces boues qui viennent colmater la crépine d’aspiration de la pompe à huile. Plus de lubrification, c’est la bielle coulée moins d’une heure après avoir remis le moteur en route. C’est ainsi qu’on péri de nombreuses voiture,s cachées pendant la guerre, et récupérées et redémarrées dans les années 60 et 7. Rassurez-vous, les chances que vous trouviez une voiture abandonnée avec une huile de ce type sont faibles, voire même nulles. Si cependant votre vendeur (fatalement très âgé) vous affirme que le carter est rempli d’huile minérale d’époque, il faudra prévoir un démontage du carter, et un nettoyage (grattage des boues) de toute le surface interne du moteur avant de pouvoir le faire fonctionner sans risque avec de l’huile d’aujourd’hui.



(Texte intégral, paru dans RETROMANIA n°4)
Revenir en haut Aller en bas
VGV
Admin
avatar

Nombre de messages : 10310
Age : 49
Localisation : MARSEILLE
Réputation : 121
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Re: Anciennes, remise en route, réparatons, entretien...   Jeu 30 Oct - 1:18

merci pour tous ces conseils 10 sur 10 tu es un b +1 bravo. oui yes

_________________
Éleveur de DATSUN depuis 2 générations... et dérivés  Toyota, Mazda, Honda ... la liste n'est pas définitive ...  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Rallies VHRS , Off Road 4WD et plus j'espère  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.team-go-on.com
 
Anciennes, remise en route, réparatons, entretien...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Restauration, remise en route d'une Kawa 750 GPZ R1
» plein de pitis tracas... de remise en route KZ750
» mz ets 125... restauration ou simple remise en route?
» Presentation et remise en route de mon 250 ETZ
» Lien ver VAR : remise en route gtv6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLUB ET FORUM TEAM GO ON :: MECANIQUE ! & COMPETITION ! :: MECANIQUE & PREPARATION-
Sauter vers: